« Les laques de brésil »  

 

Lors d'une précédente étude spectrophotométrique portant sur les enluminures d'un manuscrit du XVe siècle attribué au Maître de Boucicaut, nous avions identifié un colorant rouge utilisé en laque qui ne correspondait pas à ceux le plus couramment cités par les chercheurs. Sous le nom de 'brésil', il était pourtant bien attesté dans les recueils de recettes du Moyen Age. Les recettes de brésil données dans ces recueils varient, tant par les procédés de fabrication que par les ingrédients mentionnés. En nous inspirant de quelques-unes d'entre elles, nous avons entrepris la fabrication en laboratoire de différents échantillons de laques de brésil. Chaque laque, appliquée en glacis ou en couche opaque, a été soumise à une batterie de mesures afin de juger de l'influence des divers constituants sur les données spectrales et colorimétriques. Ces mesures ont été comparées avec de nouvelles mesures sur les enluminures d'un manuscrit conservé à la bibliothèque municipale de Châteauroux qui nous donnait l'occasion d'étendre le champ de l'étude à deux autres enlumineurs de la même période, le Maître de Bedford et le Maître d'Orose. Nos résultats indiquent que tous employaient le brésil. Notre étude atteste ainsi de l'importance de ce colorant dans les ateliers parisiens des années 1400-1420. [...]

 

P. Roger, I. Villela-Petit et S. Vandroy, « Les laques de brésil dans l'enluminure médiévale : reconstitution à partir de recettes anciennes », dans Studies in Conservation, t. 48, n° 3, 2003, p. 155-170.

Voir aussi : « Brésil et autres rouges : dix recettes de laque médiévales »