62.png

Médailles de Georges d'Amboise

 

Au droit de sa médaille, Georges d’Amboise, vu de profil vers la gauche, semble revêtu d’un habit de cour, mais porté avec une coiffe ecclésiastique et la barrette ou bonnet carré cardinalice reçu lors de son élection au titre de San Sisto en septembre 1498. La légende dessine comme une auréole autour du buste, le tout inscrit dans un grènetis. La régularité typographique plaide pour une médaille de restitution. Elle a sans doute fait partie d’une série de portraits en médaille de célébrités françaises du XVIe siècle (François Ier, Catherine de Médicis, Diane de Poitiers, François II, Charles IX, François de Guise, Anne de Montmorency), vraisemblablement réalisée pendant la régence de Marie de Médicis dont l’intérêt pour son aïeule est connu. [...]

 

I. Villela-Petit, « Médailles de Georges d’Amboise », dans Une Renaissance en Normandie. Le cardinal Georges d’Amboise, bibliophile et mécène (cat. expo. sous la dir. de F. Calame-Levert, M. Hermant et G. Toscano), Evreux, 2017, n° 8-9, p. 32-33.

Gourcuff Gradenigo - ISBN : 978-2-35340-261-8

61.png

Médaille de Pierre de Sacierges

 

Evêque de Luçon de 1491 jusqu’à sa mort le 9 septembre 1514, Pierre de Sacierges, docteur dans les deux droits, avait d’abord suivi une carrière civile. Il fut successivement notaire et secrétaire du roi (1472-1476), conseiller au Parlement (1483-1484) et maître des requêtes de l’Hôtel du roi, avant d’entrer au Grand Conseil (1498-1501). C’est dans l’entourage du roi Charles VIII qu’il fit la connaissance du diplomate napolitain et médailleur amateur Giovanni Filangieri Candida, dit Jean de Candida. Comme les portraits en médailles offerts à Robert Briçonnet, archevêque de Reims, et ceux d’autres membres de ce cercle de pouvoir, la réalisation d’une médaille de l’évêque de Luçon était un témoignage d’amical hommage. [...]

 

I. Villela-Petit, « Médaille de Pierre de Sacierges », dans La Vendée des cathédrales, 1317-2017 (cat. expo. sous la dir. de E. Necker), Paris, 2017, p. 41. Mare & Martin - ISBN : 979-10-92054-80-4

63.png

Médaille de Gaston d'Orléans

 

Nommé en 1629 codirecteur de la «Monnaie du Moulin» qui avait le privilège de la fabrication des médailles et jetons, Jean Varin († 1672, Paris) se distingua dès 1630 en frappant deux médailles remarquables par leur relief et la précision des détails, l’une au portrait de Louis XIII, l’autre du cardinal de Richelieu, avec un même revers allégorique représentant le char de la France mené par la Renommée. [...]

 

I. Villela-Petit, « Médaille de Louis XIII et Gaston d’Orléans », dans Gaston d’Orléans, prince rebelle et mécène (cat. expo. sous la dir. de J.M. Constant et P. Gatulle), Blois, 2017, n° 18, p. 237-238.

Presses universitaires de Rennes - ISBN : 978-2-7535-5672-0