« Béraud III, dauphin d'Auvergne »  

 

C’est en nous autorisant d’un parallélisme entre les fonctions du nom et celles des armoiries que nous proposerons le syntagme “homonymie héraldique”. Il se justifie à plus forte raison dans la mesure où la figure héraldique dont il sera question fut aussi nom et titre. L'histoire est maintenant bien connue qui vit la branche aînée des comtes d'Auvergne dépossédée de ses droits, et le prénom ou le surnom du troubadour Dalfin d'Alvernha († 1235) progressivement adopté par son lignage comme nom de famille, comme titre et comme emblème, à l'instar des dauphins de Viennois et de Forez, issus comme lui des comtes d'Albon, et ses terres, réduites à portion congrue, devenir le Dauphiné d'Auvergne. L'objet de notre étude se situe quelques siècles plus tard, au début du XVe siècle, sous le gouvernement de Béraud III, dauphin d'Auvergne. […]

 

I. Villela-Petit, « Béraud III, dauphin d'Auvergne, ou Guichard II Dauphin ? Un cas d'homonymie héraldique », dans la Revue française d'héraldique et de sigillographie, t. 71-72, 2001-2002 (2004), p. 53-72 et pl. II à IV.