« Couleurs du Maître de Boucicaut »  

 

Le présent article est le fruit d'une étude pluridisciplinaire commencée en mai 1997 sur le fameux livre d'Heures du maréchal de Boucicaut. Un exposé succinct des premiers résultats avait été publié à l'occasion du Congrès de l'IIC de septembre 1998 à Dublin. Nous en présentons ici les résultats définitifs que sont venu compléter des observations et de nouvelles analyses sur les enluminures de deux autres manuscrits produits en tout ou en partie par le même atelier parisien : le Bréviaire de Châteauroux et un Livre des propriétés des choses de la Bibliothèque nationale. [...] Nos observations sur les enluminures du groupe Boucicaut ont été suivies d'une série d'analyses de pigments sur les trois manuscrits retenus, et vont de pair avec un ré-examen de certains aspects codicologiques, surtout pour ce qui concerne les Heures Boucicaut elles-mêmes.

 

B. Guineau et I. Villela-Petit, « Couleurs et technique picturale du Maître de Boucicaut », dans la Revue de l'Art, n° 135, 2002-1, p. 23-42.

 

Voir aussi : « Le Maître de Boucicaut revisité : palette et technique d'un enlumineur parisien au début du XVe siècle » Et : Le Bréviaire de Châteauroux