« Brésil et autres rouges »  

 

Moins connus que les rouges de garance, ceux à base de bois de brésil, de gomme-laque et de kermès sont pourtant mentionnés bien plus fréquemment dans les réceptaires de la fin du Moyen-Age. Une approche sérielle et comparative d'une dizaine de recettes de laque rouge tirées des Libri colorum permet de mieux appréhender les données-types fournies par les textes techniques de ce genre et d'en saisir à la fois les constantes et la diversité multiforme, dans l'attente d'une confrontation avec les analyses physico-chimiques.

 

Less known than the red colours made from madder, those from brazil wood, gum-lac and kermes were nonetheless more frequentely mentioned in the late medieval treatises. A comparative study of a tenth of red lake recipes taken from the Libri colorum makes possible a better comprehension of the typical datas of technical texts of the kind : it is the way to detect the unchanged and the changing elements, before any confrontation with the results of chimical analyses.

 

I. Villela-Petit, « Brésil et autres rouges : dix recettes de laque médiévales », dans Technè - Revue du Laboratoire de Recherche des Musées de France, n°4 : La couleur et ses pigments, 1996, p.68-73.

 

Voir aussi : « Les laques de brésil dans l'enluminure médiévale : reconstitution à partir de recettes anciennes »